Libérez Les Carnets !

operating_theatreJanvier 2015. Au hasard de mes recherches sur le net, je tombe sur 6 carnets de stage en urologie  ou en gynécologie de 5 facs différentes. Ces carnets mentionnant explicitement ou implicitement que les étudiants en médecine expérimentent les touchers vaginaux et rectaux sur des patient(e)s endormi(e)s. La publication de 2 d’entre eux lancera une polémique monstrueuse. Je m’attendais à une réaction immédiate de l’Ordre des Médecins et une vaste enquête des pratiques pour évaluer l’ampleur et y mettre un terme. Que nenni !

L’Ordre va s’insurger : « Si des faits de cette nature s’étaient produits, l’ordre ne doute pas un instant que des professionnels de santé, infirmiers, aides-soignants, travaillant au sein de cet établissement auraient saisi les instances compétentes. »

Et pourtant, ce sujet était déjà évoqué régulièrement sur les réseaux sociaux. Même le dessinateur Vie De Carabin avait croqué un de ses professeurs donnant en amphi, devant des dizaines de futurs médecins ce conseil avisé : violez vos patients. Oui, car le toucher vaginal ou rectal d’un patient(e) endormi(e) , le code pénal aurait l’outrecuidance d’appeler ça un viol dès lors que le patient n’a pas donné son consentement.

Suite à cette polémique, le gouvernement a demandé aux doyens des facs de médecine de se prononcer sur l’ampleur de ces gestes. Ils déclareront dans un rapport remis au gouvernement que jusqu’à 33% des touchers vaginaux et rectaux se font sans consentement. 33%.

Enfin, du côté des représentants des étudiants en médecine, ils ont aussi fait leur enquête.

Et face à ce scandale énorme, on aurait pu espérer que TOUS les carnets incluent en ETAPE N°1 le consentement et soit TOUS accessibles publiquement sur Internet pour montrer que les facultés et les hôpitaux n’ont rien à cacher sur ces pratiques ?

Et bien c’est tout l’inverse. Ces carnets ne sont plus accessibles au public. Je me demande si ces documents ont été classés tout d’un coup « Secret Défense » ?

Alors, 18 mois après, je décide de prendre ma plume (…bon en fait de taper sur le clavier de mon PC) pour demander à chaque faculté de médecine de LIBERER LES CARNETS !

Chaque citoyen a le droit d’obtenir la communication de tout document administratif. Exerçons ce droit pour demander que chaque faculté transmette par courriel la copie des carnets de stage d’étudiants dans les services d’urologie et de gynécologie.

Une fois que j’aurais reçu les carnets, je dresserai la liste des facultés ayant répondu positivement et négativement. Ensuite, j’analyserai les carnets sur ces critères :

  1. Combien de fois le mot consentement est il mentionné ?
  2. L’obtention du consentement est-il un critère d’évaluation du stage ?
  3. Les étudiants sont-ils présents au bloc ?
  4. Le carnet mentionne-t-il implicitement ou explicitement que des examens gynécologiques seront faits par les étudiants (internes et externes) au bloc sur des patients sous anesthésie générale.

Et je vous partagerai les résultats de cette initiative. C’est un début puisqu’il faudrait aussi obtenir les notes d’organisation relatives à l’accueil des étudiants dans ces services

Je demande aussi également à toutes les facultés de médecine d’être pro-active et de changer leur politique de transparence en publiant TOUS les carnets de stage pour améliorer la confiance du public.

Sur la base de cet annuaire, chacune des facultés a reçu ce courriel :

Madame, Monsieur,

Je soussigné [Moi même, vivant quelque part en France], demande à exercer mon droit à la communication des documents administratifs.

Conformément au Code des relations entre le public et l’administration (article 300 et suivants), je sollicite la communication des documents suivants détenus par vos services :

Tous les modèles de carnets de stage des étudiants en médecine (internat et externat) concernant les stages pratiques dans les différents services de gynécologie et d’urologie.

Je souhaiterais obtenir la communication de ce document par courriel électronique s’il est disponible sous ce format.

Sans réponse de votre part sous 1 mois (Article R311-13) ou en cas de refus, je serai au regret de devoir saisir la Commission d’accès aux documents administratifs pour obtenir communication de ces documents. En espérant évidemment ne pas devoir nécessiter un tel recours.

Dans cette attente et vous remerciant de l’attention portée à ma demande, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, ma considération distinguée.

Plus de 40 facultés contactées !

Et sous le hashtag #LibérezLesCarnets, n’hésitez pas à soutenir cette initiative en contactant sur Twitter les facultés de médecine de votre région et en leur demandant de rendre public tous les carnets de stage des étudiants en médecine.

A suivre…

Advertisements

Une réflexion sur “Libérez Les Carnets !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s