Les éponges menstruelles. Les éponges quoi ???

2014082216391524861_lrgJe connaissais les serviettes hygiéniques. Je connaissais les tampons. J’ai appris à connaitre la coupe menstruelle. Enfin, je connais mais je n’ai jamais utilisé. Alors quand je découvre que des femmes utilisent des éponges de mer lors de leurs menstruations, ma curiosité est piquée. Et mon scepticisme également.

Qu’est-ce qu’une éponge menstruelle ?
Il s’agit d’une éponge de mer. Comme Bob l’éponge. Quoi, je vous apprends un truc ? Ces petits animaux sont rudement pratiques puisqu’on les utilise depuis plusieurs millénaires dans diverses applications : pour faire sa toilette ou dans les casques de soldat pour amortir les chocs. On trouve trace des éponges même dans le Nouveau Testament : un soldat romain ne donne-t-il pas à boire à Jésus Christ à l’aide de la Sainte Eponge ? Bob, dans ta famille, y’a une Sainte quand même !

La plupart du temps, c’est le pouvoir absorbant de l’éponge que l’on recherche. C’est le cas des éponges menstruelles. Placée à l’intérieur du vagin, l’éponge absorberait les menstruations pendant un laps de temps comme le ferait un tampon. Et, en plus, il serait possible d’avoir des relations sexuelles pendant les règles sans risque de salir les draps. Ca donne envie, non ?

Surtout que pendant ce temps, les associations de consommateurs se battent pour connaitre la composition des tampons. Là, on a une éponge présentée comme NA-TU-RELLE. Et réutilisable. En ces temps où l’on repasse aux couches lavables avec le souci de protéger l’environnement, je comprends que cela semble attractif.

Mais je ne sais pas pourquoi, je reste sceptique. On a banni les éponges des salles de bain car ce sont des nids à microbes. Alors une éponge menstruelles réutilisables, au premier abord, je n’arrive pas à avoir confiance. Qu’est-ce qu’on sait de ces dispositifs ?

Les sites favorables aux éponges menstruelles ne sont pas rassurant
J’apprends par exemple sur ce site marchand (source ici) qu’après avoir lavé l’éponge avec du savon, il est recommandé de la désinfecter (???)…avec une goutte d’huiles essentielles . Pensez-vous, une goutte d’huiles essentielles et les bactéries prennent la poudre d’escampette sans demander leur reste. Pour la prochaine opération, oubliez la bétadine. 1 goutte d’huiles essentielles suffit.

Et sinon les huiles essentielles sur la muqueuse vaginale, tout va bien ? Quoi, ça pique ? Rhooo pas plus qu’un préservatif à la menthe poivrée, non ?

Ces sites (et d’autres) affirment même que ces éponges pourraient devenir contraceptives. Par exemple en y ajoutant…du jus de citron (source ici). Du JUS DE CITRON. Sérieusement ? Est-il utile de commenter cette allégation plus que douteuse ?

Et les Agences réglementaires de leur côté, ont-elles un avis ?

La FDA surveille les éponges menstruelles depuis longtemps
En 1980, l’université de l’Iowa a évalué 12 éponges menstruelles sur le marché. Elle trouva dans ces éponges « du sable, du gravier, des bactéries et divers autres matières ».

Le Center for Disease Control (CDC) rapporta de son côté que l’utilisation de ces éponges avaient provoqué au moins un cas certain de syndrome du choc toxique (et un autre probable).

A la fin de l’année 1980, la FDA lança de nombreuses inspections auprès de 41 distributeurs et 500 détaillants. Les analyses montrèrent que les éponges collectées contenaient du sable, du gravier, des bactéries, des champignons et de la moisissure. Une des éponges collectées contenaient même des staphylocoques dorés (une saleté de bactérie).

La plupart des distributeurs quittèrent le marché. Et pour cause, la FDA considérant ses dispositifs comme à risque potentiel, elle demanda aux distributeurs voulant se  prévaloir de « l’indication » éponge menstruelle d’obtenir un autorisation avant leur mise sur le marché. La FDA considere ses eponges comme des dispositifs medicaux devant suivre des normes de qualité contraigantes. Une minorité de distributeurs continua quand même de vendre ces produits non plus en tant qu’éponges menstruelles mais en tant que produits cosmétiques (source ici).

30 ans après, la situation a-t-elle évoluée ?
En 2013, la FDA lança une inspection dans l’entreprise Jade & Pearl et découvrit dans la documentation commerciale et sur le site internet que cette entreprise commercialisait des éponges réutilisables sous l’indication d’éponges menstruelles. Or Jade & Pearl n’avait pas obtenu au préalable d’autorisation pour mettre ce type de dispositif sur le marché.
La FDA trouva également dans la documentation commerciale des informations indiquant que les éponges pouvaient être utilisés comme contraceptif ou comme un pessaire. Donc comme un dispositif médical.

La FDA identifia plusieurs autres violations dont une qui est pour moi très importante : l’absence de conformité aux bonnes pratiques de fabrication, un contrôle qualité et un système d’assurance qualité défaillant (source ici).

En 2016, les éponges de mer Jade & Pearl ne sont plus des éponges menstruelles
Le site internet de l’entreprise ne mentionne plus aucune indication pour l’utilisation (source ici).
Ce sont des éponges de mer. Faites en ce que vous voulez. Quand la Sainte Eponge rencontre Ponce Pilate.
Un autre site internet distribuant ces éponges donne une explication à cette absence d’indication :Capture d’écran 2016-04-21 à 15.13.19

(source ici)

Traduisons : Les éponges menstruelles nécessitent une autorisation de la FDA. Plutôt que d’en passer par là, on a décidé d’arrêter de dire que nos éponges de mer sont pour les menstruations. Ce sont juste des éponges.

N’est-ce pas merveilleux ? On vous vend des éponges. Si vous les mettez dans votre vagin, c’est votre responsabilité. Nous, on vous a juste vendu une éponge de mer.

Le plus savoureux étant la dernière phrase : « nous continuons de vendre les mêmes éponges de haute qualité que nous avons offert aux femmes à travers le monde ces 40 dernières années ».

Vu les analyses de la FDA, il y a 30 ans et vu les conclusions de l’inspection en 2013, personnellement, ça ne me rassure pas du tout.

Et en France ?
Et bien je n’en sais trop rien. Contrairement à la FDA, je n’ai pas connaissance d’une obligation d’autorisation préalable pour les éponges menstruelles. Il est probable que, comme pour les tampons et les coupes menstruelles, ces produits soient vus en France comme des produits d’hygiène. Dans ce cas, ces éponges ne relèveraient pas du statut des dispositif médicaux et ne nécessiteraient pas de marquage CE. A mon grand regret.

Revenons à notre site marchand. On y apprend que les éponges Mensi sont récoltées à la main en Croatie puis « sont lavées, débarrassées de leurs impuretés calcaires et organiques et légèrement blanchies à l’oxygène ». Selon ce site, ces éponges ont une importante quantité d’iode ce qui serait une propriété intéressante. Laquelle ? Joker.

Aucun moyen de savoir quel système d’assurance qualité a été mis en place. Et ce n’est pas les précautions d’emploi qui me rassurent :

Capture d’écran 2016-04-21 à 22.41.15

Moins dangereux qu’un tampon ?
Dites cela à la FDA qui demande une autorisation préalable.

Aucun cas de syndrome du choc toxique rapporté ?
Sauf par le CDC.

De toute façon, l’entreprise vous prévient, en cas d’allergie, d’infection ou de syndrome du choc toxique, ne les tenez pas pour responsable. C’est votre problème.

Soyez prudentes
La FDA a-t-elle approuvée une éponge menstruelle ? Désolé, mais je n’en ai trouvé aucune (si vous en connaissez une, n’hésitez pas à le dire dans les commentaires). La seule éponge autorisée par la FDA, à ma connaissance, est une éponge contraceptive : la fameuse Today Sponge. Fameuse car elle a fait l’objet d’un épisode dans la série Seinfeld.
Et il ne s’agit pas d’une éponge naturelle. C’est une éponge synthétique. Dois-je préciser qu’elle n’est pas indiquée pour les menstruations ?

En somme, soyez prudentes :

  • Où achetez-vous ce produit ? Sur internet ? Dans un sex-shop ? Dans une pharmacie ? Je ne dis pas que la qualité sera meilleure en pharmacie. Mais le pharmacien engage sa responsabilité et son diplôme. Et les autres ?
  • Qui produit cette éponge ? Que savez-vous de ce produit et de ce fabricant ? Avez-vous confiance dans ce producteur ?
  • L’éponge est-elle réutilisable ? Cette éponge est-elle naturelle ou synthétique ? Rappelez vous que la mention naturelle n’est pas une garantie de qualité.
  • Etes-vous sûr que la production de l’éponge que vous allez utiliser respecte les bonnes pratiques de fabrication ?
  • Les allégations sont-elles scientifiquement justes ou sont-elles farfelues ?
  • Quel est l’avis des Agences réglementaires sur ce produit ?

Il serait dommage de vous insérer dans le vagin un produit qui, bien que naturel, contient du sable, du gravier et des microbes aux noms latins…naturellement.

Advertisements

Une réflexion sur “Les éponges menstruelles. Les éponges quoi ???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s