Le Doliprane pédiatrique contient aussi du paracétamol

doliprane-24pc-siropIl y a quelques jours, je découvre une pétition signée par vingt cinq mille personnes pour demander à Sanofi de retirer un additif « cancérigène » (rien que ça) dans le Doliprane destiné aux enfants et nourrissons. Cancer. Le mot est lancé. Et cette pétition prend de l’ampleur puisqu’aujourd’hui plus de cent mille personnes l’ont signée. Mais que fait la police devant ce nouveau scandale sanitaire ? Pourquoi laisse-t-on ce médicament sur le marché alors qu’il pourrait donner le cancer ? Et à nos enfants en plus ! 

L’azorubine, un colorant présumé cancérigène ?
C’est le coeur de la pétition : Ce colorant (également appelé carmoisine) est, je cite « classé dans le groupe 3 au Centre International de Recherches sur le Cancer (CIRC) car il est présumé CANCERIGENE ». Mais c’est grave ça. L’auteure de la pétition m’a bien inquiété. Alors, je vais vérifier c’est quoi ce groupe 3 exactement, pour comprendre le risque que courent nos enfants.

Mais qu’est-ce que c’est que ce CIRC ?
L’azorubine est effectivement classée dans le groupe 3 (source ici). Voici comment sont nommés les groupes de cette liste :
Groupe 1 : L’agent est cancérogène pour l’Homme
Groupe 2A : L’agent est probablement cancérogène pour l’Homme
Groupe 2B : L’agent est peut-être cancérogène pour l’Homme
Groupe 3 : L’agent est inclassable quant à sa cancérogénicité pour l’Homme
Groupe 4 : L’agent n’est probablement pas cancérogène pour l’Homme

Ah…attendez…moi, je comprends que pour les substances du groupe 3, on n’a aucune preuve que la substance est cancérigène et surtout, qu’on ne la présume pas cancérigène. Si la substance était présumée cancérigène, le CIRC l’aurait classée dans le groupe 2, non ?

Et au fait, le CIRC, il les classe comment ces substances ?
Sur un de ses sites internet, le CNRS détaille le classement des substances dans la liste du CIRC
Capture d’écran 2016-01-30 à 22.26.36
(source ici)

Donc, si je comprends bien, il n’existe pas à l’heure actuelle de preuve suffisante de cancérogénicité ni chez l’homme ni chez l’animal.

Mais bon, avec leur « insuffisance », ce n’est peut être pas clair pour la pétitionnaire. Alors, il y a quoi d’autres dans ce groupe 3 ?

OH-MY-GOD, une autre substance du Doliprane est dans le groupe 3
J’ai passé au crible les substances du Doliprane et figurez vous que l’azorubine n’est pas la seule à être dans ce groupe. Le paracétamol aussi est classé dans le groupe 3 du CIRC. LE PARACETAMOL. Bah alors, pourquoi Mme Nathalie Bernard nous dit que c’est l’azorubine le problème ? Parce que si Sanofi retire l’azorubine du Doliprane, il restera quand même le paracétamol. Donc, si je suis la logique de Mme Bernard il faut aussi le retirer, non ? Et pas que dans le Doliprane pédiatrique mais dans les suppo, les sachets, les gélules, les comprimés effervescents, le Dafalgan, l’Efferalgan (et surtout le cappuccino – voir après), le Di-antalvic (ah non, c’est déjà fait), le Prontalgine, toussa, toussa quoi.

J’imagine la réaction du journal Prescrire si on leur supprime leur devise « En rester au paracétamol ». Ils vont devoir réécrire toutes leurs fiches de recommandation. En rester au…quoi ?

Et là, je commence à avoir des doutes sur cette pétition. Heureusement, je ne l’ai pas signé tout de suite et diffusé sur mon mur Facebook.

Je vous vois sourire, une tasse de café à la main. Ne riez pas trop car la caféine aussi est dans le groupe 3. Lâchez immédiatement cette tasse, pauvre inconscient(e). Lancez tout de suite une pétition sur change.org ou faites une vidéo Youtube bon sang ! Interpellez sur Twitter Marisol Touraine avec les hashtags #CaféineGate #TouraineDémission. Et dès demain, décaféiné pour tous.

Décrédibiliser les professionnels de santé pour faire avancer la pseudo-science
Comme pour la Biseptine, cette pétition est un nouvel exemple de pseudo-science qui vise en réalité la crédibilité des professionnels de santé. Mais dans quel but si ce n’est tourner les parents inquiets vers des circuits parallèles ?

Le paracétamol, 1ère cause d’intoxication chez le nourrisson de moins de 6 mois
Attention, je ne ferme pas les yeux sur les propriétés de l’azorubine. Ce colorant est inscrit sur la liste des excipients à effet notoire (comme l’amidon de blé, l’huile d’arachide, l’huile de soja…) et ses effets (possible allergie) sont mentionnés dans la notice de tout médicament en contenant. A-t-on besoin de ce colorant ? Peut-être pas. Mais à ce jour l’ingrédient du Doliprane qui mérite toute votre attention est le paracétamol.

Aux Etats Unis, le paracétamol est la substance provoquant le plus d’intoxication accidentelle du nourrisson de moins de six mois (source ici). J’aimerai tellement que ce message de prudence ait autant d’audience auprès des parents qu’une pétition basée sur de la pseudo-science dont l’unique but est de semer le doute et la peur.

Allez, vivons dangereusement. Je vais me faire un petit café.


Pour aller plus loin

Advertisements

14 réflexions sur “Le Doliprane pédiatrique contient aussi du paracétamol

  1. Anonyme dit :

    le paracétamol, l’efferalgan, le doliprane, le dafalgan, c’est tous la meme chose, c’est du paracétamol, ya que le nom qui change en fonction des labo.cqfd

    J'aime

  2. Sweet sweet dit :

    Ah enfin une information sérieuse sur le sujet. Elle aurait presque réussit à me faire peur cette illuminée. Bref, je pense en effet que si on commence à tiquer sur le doliprane, on peut’ retirer beaucoup de choses de nos placards, à commencer par le Nutella tient!! Plus sérieusement ça me fait penser aux désinformations sur les vaccins. Ces gens qui lancent des pétitions aussi alarmistes ont un vrai pouvoir de nuisance hélas.

    J'aime

  3. Anonyme dit :

    Effectivement l’innocuité cancérologique de ce colorant, y compris ses nombreux résidus de production, n’est pas établie Il est listé au groupe 3 (i.e. « l’agent est inclassable quant à sa cancérogénicité pour l’homme ») au Centre International de Recherche contre le Cancer (CIRC)

    OUI MAIS aussi comme « probablement ou certainement cancérigène » à l’Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse (ARTAC, France)

    Sinon les colorants pétrochimiques dont l’azorubine fait partie peuvent induire ou amplifier de l’hyperactivité chez l’enfant, l’effet peut être exacerbé avec des conservateurs comme les benzoates (E210..15) A compter de 2009 les colorants E102, E104, E110, E122, E124 et E129 doivent être étiquetés avec mention « Peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention chez les enfants »

    Vraisemblablement neurotoxique, l’azorubine est légalement, mais discrètement, autorisée sous forme de laques d’aluminium

    Plus rarement, un potentiel allergène, de l’urticaire, de l’asthme, divers troubles gastro-intestinaux ; attention aux intolérants aux salicylates (aspirine, baies, fruits, …) et à la tartrazine (E102)

    Bref c’est tout de même une vraie cochonnerie pour nos enfants !
    Certains sites rapportent que l’azorubine est interdite dans plusieurs pays, principalement les Etats-Unis, le Canada, la Norvège, la Suède et le Japon… on se demande pourquoi ?

    Bref y-a-t-il que le cancer dont il faut se méfier ?

    J'aime

  4. Anonyme dit :

    Tres con comme raisonnement et comme article ! Désolé ! Mais le paracétamol etant le principe actif, comme tout PA il y a un rapport benefice/risque qui a ete evalue. Donc oui qui dit médicaments dit attention! Et donc non on en gave pas son enfant !!! Le paracétamol c est quand il y a fievre de plus de 38 degrés et/ou douleur. Bref c est pas un bonbon!! Mais faut il pour autant rajouter plein de cochonneries dans les excipients ??? Bravo le raisonnement de moineau !!!

    J'aime

  5. La Coupe d'Hygie dit :

    Donc si je suis votre raisonnement de non-moineau, le paracétamol aurait le droit d’être cancérigène puisque cela a été pris en compte dans le bénéfice-risque et que cette balance est positive pour vous. Par ailleurs, le piaf vous rappelle que la balance bénéfice-risque est évaluée pour le médicament dans son ensemble. Pas seulement la substance active. Merci néanmoins pour ce commentaire. En espérant vous lire une fois prochaine mais avec un raison de faucon.

    J'aime

  6. Anonyme dit :

    Ok merci pour la mise au point ..mais c’est aussi le « débat » qui interpelle . Pourquoi la brusque poussée d’agressivité ? Est ce parce qu’on a évoqué « pseudo science » et « décrédibiliser les pro de santé »?

    J'aime

  7. traimond dit :

    Merci pour votre article… j’ai l’impression de ne faire que me renseigner sur des chimères pour pouvoir répondre aux interrogations des patients.
    Il y a quand même un souci quand on s’inquiète d’un adjuvant présent en petite dose dans un médicament donné occasionnellement qui pourrait peut-être éventuellement avoir des effets sur l’attention des enfants. Quand les nourrissons passent des heures par semaine devant des écrans, que l’allaitement en France est négligeable…? Il y a peut-être d’autres priorités pour lutter contre les troubles de l’attention chez l’enfant non?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s