Penser à l’utilisateur final : la cuillère-mesure et le nourrisson

lama-facheComme tout parent, il vous arrivera un jour de prendre RDV chez un médecin car votre nourrisson est malade. Le médecin diagnostiquant une angine (ou une autre infection) vous prescrira alors un antibiotique connu : l’amoxicilline.
En présentant votre ordonnance, votre pharmacien vous proposera un générique, par exemple celui de Zentiva. Et là, le cauchemar des parents commence.
Non pas à cause du médicament lui même, mais à cause d’un dispositif médical qui accompagne le médicament : une cuillère-mesure.

Le responsable marketing qui a eu l’idée diabolique de mettre une cuillère mesure n’a soit jamais eu d’enfants soit n’a jamais pensé qu’un nourrisson pouvait utiliser ce médicament. La dernière proposition me semble moins crédible puisque le médicament est destiné principalement aux…nourrissons.

Voici l’objet de votre souffrance (Zentiva n’est pas le seul à utiliser cette cuillère-mesure pour des nourrissons).
000145351_5

La cuillère est donc formé à une extrémité d’un manche creux et gradué pour doser le médicament et à l’autre d’une cuillère. Son utilisation nécessite une formation de jongleur du Cirque Pinder.
Remplissez le manche pour obtenir la dose puis par un habile jeu d’équilibriste, faite couler le liquide vers la cuillère.

Tandis que le liquide fait l’aller retour entre le fond du manche et la cuillère, tendez la cuillère vers votre nourrisson.

Et évidemment, un nourrisson malade, qui évidemment n’a pas encore appris à boire avec une cuillère sera un patient très docile pour avaler le médicament.

Surtout prévoyez 2 bavoirs. 1 pour le bambin et 1 pour vous. Car votre enfant n’hésitera pas à vous cracher l’antibiotique au visage dans une scène qui vous rappèlera étrangement l’Exorciste. Ce bavoir sera donc utile pour vous essuyer.

Quand à s’assurer que votre bébé a reçu la bonne dose, vous en aurez fait votre deuil dès la première administration.

Donc après avoir tenté docilement de suivre les recommandations de la notice et lancer un certain nombre de noms d’oiseaux à la personne qui a mis cette cuillère dans cette boîte, vous décidez de vous passez des conseils du laboratoire. Vous mesurerez alors la bonne dose avec le manche et prendrez le liquide avec la pipette du Doliprane que vous avez gardé au cas où. Et c’est justement le cas où.

La prochaine fois que votre nourrisson (ou les suivants) sera malade, vous direz poliment à votre pharmacien de garder dans ses armoires la version Zentiva avec cuillère-mesure pour la remplacer par un générique qui contient une seringue ou une pipette.

Et pendant que Zentiva perd un client, vous éviterez subtilement une nouvelle crise de nerf.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s